Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du portugais à Châtillon
  • Le blog du portugais à Châtillon
  • : Petit support amusant des cours de portugais tout aussi amusants de l'association Franco-portugaise de Châtillon Malakoff - Apontamentos
  • Contact

Recherche

Catégories Des Articles

4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 13:38

l ff744deaefd33a7e8ab4c535a0900208

 

Voici une petite chanson brésilienne (ou capverdienne ) de 2008 que j'aime bien !



 

"Payapa" tiré de l'album de Célia - "Um Flor Especial"

Voici les paroles, et la traduction.

Les paroles ont été notées par une internaute lusophone, mais tout n'est pas certifié : voici donc le grand jeu concours...

Vérifier les paroles et la traduction....

Bonne écoute !!

 

Payapa
Payapa :-)
Toda a hora, todo o dia
A toute heure, toute la journée
Que maravilha… meu Amor…
Quelle merveille... mon Amour...
Payapa
Payapa
Toda a hora, todo o dia
A toute heure, toute la journée
Que maravilha… 
Quelle merveille... 
Escuta
Ecoute
Eu não tenho palavras bonitas, enfeitadas
Je n'ai pas de paroles jolies, décorées
Tenho mil maravilhas para te dizer
J'ai mille merveilles à te dire
Mas sei que sem ti
Mais je sais que sans toi
Não sei o que fazer
Je ne sais que faire
Agora deixa-me dizer...
Maintenant laisse-moi dire...
Desde o dia que te vi
Depuis le jour où je t'ai vu
Despertastes algo em mim
Tu as réveillé quelque chose en moi
Uma poesia é o que tens dentro de ti
Une poésie c'est ce que tu as en toi
O mar dos teus olhos foi onde eu me perdi, oh baby...
La mer de tes yeux c'est où là je me suis perdue, oh bébé...
Payapa... 
Toda a hora, todo o dia
Payapa... A toute heure, toute la journée
   Que maravilha… meu Amor…
Quelle merveille... mon Amour...
Payapa... Toda a hora, todo o dia
Payapa... A toute heure, toute la journée 
Que maravilha… bem-querer…
Quelle merveille... Bien aimé (celui à qui je veux du bien...)
Contigo subo aos céus
Avec toi je monte aux cieux
Eu espero-te aqui na terra
Je t'attends ici sur terre
(Eis o olho ?) todo o dia na terra Amor...
(Voici l'oeil??) toute la journée sur la terre Amour...
Mas sei que sem ti
Mais je sais que sans toi
Não sei o que fazer
Je ne sais pas quoi faire
Mas uma coisa é certa...
Mais une chose est sûre...
Desde o dia que te vi
Depuis le jour où je t'ai vu
Despertastes algo em mim
Tu as réveillé quelque chose en moi
Uma poesia é o que tens dentro de ti
Une poésie c'est ce que tu as en toi
O mar dos teus olhos foi onde eu me perdi, oh baby
La mer de tes yeux c'est là où je me suis perdue, oh baby... 
Payapa... Toda a hora, todo o dia...  Que maravilha… meu Amor… 
Payapa... A toute heure, toute la journée...  Quelle merveille... mon Amour...  
Payapa... Toda a hora, todo o dia...  Que maravilha… Amor… 
Payapa... A toute heure, toute la journée...  Quelle merveille... Amour...  
Tens um encanto (doirado sei la ?)
Tu as un enchantement (doré que sais-je ?)
Como se tivesse-eu chamado
Comme si j'avais appelé moi
Para receber os teus beijos
Pour recevoir tes baisers
Com sabor à vida
A la saveur de la vie
Juntos com teu sorriso maravilha
Joints avec ton sourire merveille


Repost 0
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 15:42

As nossas canções : o gato fabuloso

gatofauloso.jpg


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paroles :

Tenho lá em casa um gato fabuloso
Muito inteligente e atencioso
Já fala francês e já conta até doze
Tenho lá em casa um gato fabuloso

Quando vê um rato escondido na cozinha
A roer o queijo que trouxe a madrinha
Diz-lhe boa tarde com sotaque perfeito
Faz-lhe uma vénia e deseja bom proveito.

Quando bebe o leite antes de deitar
É com uma palhinha para não entornar
Nunca fala a mesa nem nunca lambe o prato
Limpa os bigodes com um guardanapo.

O cão da vizinha ladra a bom ladrar
Quando vem á rua e o vê a passear
Mas ele indiferente nem olha para o lado
Estica o pescoço e vira-lhe o rabo.

 

Pour écouter (appuyez sur le bouton "lecture") :


 

Quelques mot de vocabulaire :

Tenho lá em casa um gato fabuloso
Muito inteligente e atencioso
Já fala francês e já conta até doze
Tenho lá em casa um gato fabuloso

atencioso = attentif, attentionné, empressé, prévenant, avenant, obligeant, aimable


Quando vê um rato escondido na cozinha
A roer o queijo que trouxe a madrinha
Diz-lhe boa tarde com sotaque perfeito
Faz-lhe uma vénia e deseja bom proveito.

conjugaison trazer (présent / prétérit) :

eu trago eu trouxe

tu trazes tu trouxeste

ele/ela traz ele/ela trouxe

nós trazemos nós trouxemos

vós trazeis vós trouxestes

eles/elas trazem eles/elas trouxeram

  

roer= ronger

sotaque= accent

vénia = révérence

bom proveito=bon appétit

madrinha=marraine

 

Quando bebe o leite antes de deitar
É com uma palhinha para não entornar
Nunca fala a mesa nem nunca lambe o prato
Limpa os bigodes com um guardanapo.

entornar=renverser

lamber=lêcher

bigodes=moustache

 

O cão da vizinha ladra a bom ladrar
Quando vem á rua e o vê a passear
Mas ele indiferente nem olha para o lado
Estica o pescoço e vira-lhe o rabo.

ladrar=abboyer

pescoço=cou

virar o rabo =  tourner le dos

rabo =  queue / derrière

Repost 0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 17:49

Cesária Évora - Sodade (HD,16:9)
Cabo Verde,Morna. Album: " Miss Perfumado" (1992)

 

 


 

Cesária Évora était une chanteuse capverdienne. Elle est surnommée La Diva aux pieds nus, surnom dû à son habitude de se produire pieds nus, en soutien aux sans-abri, femmes et enfants pauvres de son pays.

De sa voix rauque, elle a popularisé la morna, musique du Cap-Vert, auprès du grand public mondial.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/db/Ces%C3%A1ria_%C3%89vora_2009.jpg

 

Cesária Évora: «Um país inteiro de pés descalços»


A frase é simples, mas reflecte o que Cabo Verde sente: um país inteiro de pés descalços. Na ressaca do dia seguinte à morte de Cesária Évora, o murro no estômago ainda é sentido pelo arquipélago e pela diáspora.

 

descalços ==> déchaussés

Gerúndio: descalçando
Particípio passado: decalçado ⇔ descalço

 

ressaca [de bebedeira]gueule de bois
murronom masculin
coup de poing
coup
enfoncement
Repost 0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 14:07

Rio est un film d'animation américano-brésilien de Blue Sky Studios (à qui l'on doit aussi l'âge de glace).

Comme son nom l'indique, l'intrigue se passe à Rio de Janeiro, ville d'origine du réalisateur : Carlos Saldanha.

On y voit donc un Rio touristique, mais pas que...

Rio_logo.pngL'histoire (qui plaira aux enfants et aux grands) est celle d'un ara brésilien arraché à son pays pour aller aux USA, et qui, devenu adulte, fait un retour aux sources... A peu de chose près, c'est la biographie du réalisateur.

 

Le film a été bien accueilli par les critiques, qui ont salué son graphisme, son doublage et sa musique. Il a également été un succès au box-office, recueillant 482 millions de dollars à l'international.

rio-blue-sky-background.jpg

Rio, também referenciado como Rio: The Movie, é um filme 3D animado por computador norte-americano dos gêneros musical e comédia produzido pela 20th Century Fox e pela Blue Sky Studios.


Dirigido por Carlos Saldanha, o título do filme refere-se ao município de Rio de Janeiro, localizado no Brasil, onde o filme é ambientado.
O filme conta a história de Blu, uma arara azul macho que é levado ao Rio para se acasalar com uma fêmea.

 

 


 

 

 


Repost 0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 21:33

 

Portugal : le roman graphique de Cyril Pedrosa

portugal-cyril-pedrosa-9782800150932.gif

 

«Dès les premières secondes où j’ai entendu parler portugais, je me suis senti bien, chez moi. J’avais l’impression d’être en famille, de connaître les visages des gens, c’était une incroyable sensation (...)». « Portugal » (éditions Dupuis), c’est le titre du dernier album du Nantais Cyril Pedrosa. Une quête au pays de ses origines

 

Le livre en quelques mots : Simon Muchat, dessinateur de BD en panne d’inspiration, décide de partir sur les traces de sa famille au Portugal - 

 

L'auteur en un clin d’œil : Depuis la publication de son premier album, Ring Circus, en 1998, Cyril Pedrosa est devenu l’une des valeurs sûres de la bande dessinée française. Il a remporté le prix des Essentiels à Angoulême en 2008.

 

Résumé:

Roman graphique inspiré de la vie de son auteur, Cyril Pedrosa, Portugal raconte la quête identitaire d'une jeune dessinateur de BD en panne d'inspiration. Invité pour participer à un festival à Lisbonne, Simon Muchat, la trentaine, va se découvrir le besoin irrépressible de faire la lumière sur son passé familial. Y arrivera-t-il ? Et surtout, cela va-t-il l'aider à retrouver le goût de vivre et la confiance qui lui manquent ?
" Portugal " par Cyril Pedrosa Éditions Dupuis, collection " Aire Libre " (35 €) - 250 pages
Repost 0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 09:39

Bonjour à tous,

petit coup de coeur pour un livre (ou plutôt une série) bilingue fanco-portugaise

scan_bilingue-001.jpg

Les atouts :

  • ce sont des contes / chroniques (comme le titre l'indique ) donc des récits "courts" : pas ennuyeux, et même si on aime pas le style, le texte est vite fini
  • Le texte est intégralement traduit (page de droite)
  • Le vocabulaire ou les points de grammaire non triviaux sont annotés  (en dessous)
  • les notes, au moment idoine, proposent des synonymes, des analogies, des "ne pas confondre avec" etc...  qui sont enrichissantes
  • Je touche 10% à chaque vente de livre (non, non, hein, je rigole)

Les auteurs sont des lusophones du Portugal, du Brésil ou d'Afrique, et les récits sont légers et humoristiques

scan_bilingue-002.jpg

Collection "Langues pour tous" / "Pocket" :

Début du "Vol" ("o assalto")

 

scan bilingue 003

Bonne lecture à tous  et à bientôt !!

Repost 0
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 22:01

Flash back

souvenir d'un cours il y a très longtemps (juin 2008 ??)....

 

Les paroles

Eu sou a chuva que lança a areia do Saara
Sobre os automóveis de Roma
Eu sou a sereia que dança, a destemida Iara
Água e folha da Amazônia
Eu sou a sombra da voz da matriarca da Roma Negra
Você não me pega, você nem chega a me ver
Meu som te cega, careta, quem é você?
Que não sentiu o suingue de Henri Salvador
Que não seguiu o Olodum balançando o Pelô
E que não riu com a risada de Andy Warhol
Que não, que não, e nem disse que não
Eu sou o preto norte-americano forte com um brinco de
ouro na orelha
Eu sou a flor da primeira música,
A mais velha mais nova espada e seu corte
Eu sou o cheiro dos livros desesperados, sou Gitá gogoya
Seu olho me olha, mas não me pode alcançar
Não tenho escolha, careta, vou descartar
Quem não rezou a novena de Dona Canô
Quem não seguiu o mendigo Joãozinho Beija-Flor
Quem não amou a elegância sutil de Bobô
Quem não é recôncavo e nem pode ser reconvexo.

La video

Quelques bonus

==>Olodum est un groupe culturel brésilien de la communauté noire de Salvador, fondée en 1979 par mestre Acordeon.

Il offre diverses activités culturelles aux jeunes, principalement à travers la musique, mais également d'autres activités comme des pièces de théâtre.
Son principal objectif est la lutte contre le racisme, la promotion et le soutien à la communauté afro-brésilienne.

Le groupe participe activement au carnaval de Salvador, et son groupe de musique collabora avec de grands artistes internationaux comme Daniela Mercury, Michael Jackson, Paul Simon ou encore le rappeur français Rockin Squat .


==> Gita Gogoia : (*) - Gita Gogóia
Já ouvi historietas e mais historietas sobre quem ou o que seria a tal Gita Gogóia. Aliás, a grafia que se vê por aí é 'Gita Gogoya' (acho que confundem Gogóia com o pintor Goya). A explicação chega a ser engraçada. Como vocês viram, "Reconvexo" tem uma letra cheia de "eu sou, eu sou, eu sou". Lá pelas tantas, Caetano diz que é "Gita Gogóia", porque sua música lembra tanto "Gita", de Raul Seixas, quanto "Fruta Gogóia", a maravilhosa canção folclórica gravata por Gal Costa no show "Fa-Tal" (lançado em CD quase trinta anos depois, com o subtítulo "Gal a Todo Vapor"). Até um DJ andou mandando brasa em "Fruta Gogóia" numa versão mixada na época do relançamento do show em disco.

 

=> Beija flor : signifie colibri. C'est aussi le nom d'écoles de samba et d'une musique de Elba Ramalho: http://pt.wikipedia.org/wiki/Elba_Ramalho


=> Bobô : joueur de foot de Baia :
Raimundo Nonato Tavares da Silva, o Bobô, de 43 anos, é um dos maiores jogadores da história do Bahia. Ele foi o ícone da maior conquista do clube, o Campeonato Brasileiro de 1988, quando o Tricolor bateu o Internacional na decisão e terminou a competição com 13 vitórias, 11 empates e apenas três derrotas em 27 jogos. Um passado glorioso, de 17 anos atrás, que parece cada vez mais distante.

 

Meu som te cega

Pour ceux qui comme moi ont du mal en français :
HYPALLAGE : (mot féminin) est un procédé de rhétorique par lequel on attribue à certains mots d'une phrase ce qui convient à un autre, qu'il soit présent dans la phrase (in praesentia) ou sous-entendu (in absentia). Une hypallage peut être double ou croisée quand il s'agit d'inverser deux adjectifs par exemple.

Exemple  : "l'odeur de ton sein chaleureux" (Baudelaire, "Parfum exotique", poème des Fleurs du Mal) : il s'agit en fait du sein de l'amante chaleureuse (le terme chaleureux est impropre pour une partie du corps). Dans le même poème, on peut citer "île paresseuse" et "rivages heureux".
Cf la chanson de ce soir...:
Meu som te cega

 

 

Religions Afro-brésiliennes et Orixas

Pour ceux qui comme moi n'y connaissent rien  en religions afro-brésiliennes:
est une des religions afro-brésiliennes pratiquées au Brésil mais également dans les pays voisins tels que l'Uruguay, le Paraguay, l'Argentine ou encore le Vénézuéla. Mélange subtil de catholicisme, de rites indigènes et de croyances africaines, cette religion consiste en un culte des "orixas" (prononcé "oricha"), les dieux du candomblé d'origine totémique et familiale, associés chacun d'entre eux à un élément naturel (eau, forêt, feu, éclair,etc.). Se basant sur la croyance de l'existence d'une âme propre à la nature, le candomblé a été introduit au Brésil par les multiples croyances africaines des esclaves issus de la Traite des Noirs entre 1549 et 1888.

D'abord confiné parmi la population africaine esclave, prohibé par l'Église catholique et criminalisé par de nombreux gouvernements, le candomblé a prospéré secrètement jusqu'à l'abolition de l'esclavage en 1888. Peut-être est-ce dû au syncrétisme qui permettait aux adeptes de cacher leurs dieux d'Afrique sous les traits des saints catholiques. Sous la dictature, cette religion fut aussi combattue par le gouvernement jusqu'en 1984. Cette religion afro-brésilienne est aujourd'hui l'une des religions les plus populaires du Brésil dont les adeptes proviennent de toutes les couches sociales. Les femmes y tiennent un rôle important. Elle dispose également de plus d'une dizaine de milliers de lieux cultuels dans lesquels se déroulent les divers rites et cérémonies religieux. Lors du dernier recensement national, 3 millions de brésiliens (1,5% de la population totale) ont déclaré pratiquer le candomblé. On dénombre ainsi plus de 2 230 maisons ("terreiros", en portugais) dans la seule ville de Salvador da Bahia. qui caractérise la culture religieuse brésilienne explique la participation croissante et massive, d'un grand nombre de brésiliens, aux rites du candomblé. En effet, l'apport culturel offert par le candomblé (rites, danses, musique, fêtes) est incontestable : l'univers du candomblé est devenu partie intégrante de la culture et du folklore brésiliens.

Même si certaines similitudes sont constatables, il ne faut pas confondre le candomblé avec les autres religions afro-brésiliennes issues du candomblé : (Macumba, Omoloko ou Umbanda) ou les autres religions afro-américaines pratiquées ailleurs sur le continent américain (Vaudou haïtien ou à Cuba comme la Santeria cubaine), lesquelles ont évolué indépendamment du candomblé et sont virtuellement inconnues au Brésil.

 

 

Repost 0